Microchirurgie & Paralysies

            Dans les différentes paralysies du membre supérieur, les lésions récentes du système nerveux périphérique, à savoir les paralysies du plexus brachial et les paralysies tronculaires font appel à des techniques spécifiques de réparation nerveuse qui nécessitent toute de la microchirurgie.

Lorsque la lésion nerveuse date de moins d’un an, 4 techniques de réparation nerveuse directe peuvent être effectuées :

 - la neurolyse ou libération du nerf qui consiste à décomprimer un nerf préalablement écrasé.

 - la suture directe qui consiste à suturer sous microscope la gaine qui entoure le nerf en respectant son orientation : suture péri-épineurale à orientation fasciculaire.

 - la greffe nerveuse qui consiste à combler une perte de substance (de longueur) du nerf en prélevant un nerf sensitif non indispensable.

 - la neurotisation qui consiste à détourner tout ou partie d’un nerf sain sur un nerf paralysé

 

            La microchirurgie peut également être utilisée dans les paralysies du membre supérieur ancienne, c’est à dire dans les lésions nerveuses qui date de plus d’un 1 an.

Dans ce cas précis, la chirurgie consiste à prélever un muscle sain (lambeau musculaire libre) au niveau de la cuisse où il n’est pas indispensable (gracilis) pour le transférer au niveau du bras afin de récupérer la flexion du coude. Le muscle prélevé avec ses vaisseaux et son nerf est alors positionné au niveau du bras et revascularisé en suturant ses vaisseaux (artères et veines) au niveau du bras et réinnervé en suturant son nerf à certains nerfs intercostaux. Cette technique exigeante nécessite une compétence croisée de microchirurgie et de chirurgie nerveuse.