Microchirurgie - Définition et Applications

La microchirurgie correspond à la chirurgie  assistée par microscope, les gestes du chirurgien sont alors guidés en permanence par un grossissement optique.

La microchirurgie permet à la fois d’augmenter la précision des gestes opératoires mais aussi de réparer des tissus de si petites tailles qu’ils ne sont visibles que sous microscope.

Dans la chirurgie des membres, elle assure 3 fonctions essentielles :

            - guider la dissection dans des zones anatomiques délicates, notamment dans la chirurgie des lambeaux de couvertures.

            - permettre la réparation des vaisseaux, artères et veines qu’il faut suturer tout en respectant l’écoulement du sang.

            - permettre la réparation des nerfs qui assurent la transmission du signal indispensable à la sensibilité et à la motricité des membres

En plus du microscope opératoire, le microchirurgien utilise des instruments spécifiques de microchirurgie ainsi que des fils de sutures souvent plus fin qu’un cheveu.

 

La microchirurgie a 3 grands types d’applications dans la chirurgie des membres :

            - La réparation des plaies de la main : à la main, les vaisseaux et les nerfs sont à la fois, très petits, superficiels et sujets à de nombreuses lésions y compris dans des petites plaies à priori sans gravités.

            - La chirurgie de reconstruction et de lambeaux libres : dans les suites de traumatisme complexe, notamment au jambe, il existe des pertes de substance de la peau qui ne pourront pas cicatriser spontanément et qui menacent la viabilité du membre. Dans ce cas il s’agit de pouvoir prélever de la peau ou un muscle à un endroit où il n’est pas indispensable et le positionner au niveau de la perte de substance en réparant ses vaisseaux. Dans ce cas, le microchirurgien met sa compétence à la disposition d’un autre chirurgien orhtopédiste-traumatologue qui prend en charge le problème du membre dans sa globalité.

            - La chirurgie des paralysies du membre supérieur : dans les suites des traumatismes des nerfs périphériques, toutes les techniques de réparation directe des nerfs (suture, libération, greffe nerveuse, neurotisation) nécéssite une compétence spécifique de microchirurgie.